Présentation de l’OSUI


En 2016, l’OSUI a eu 20 ans


Présentation de l’OSUI sur le site de la Mlf :

Crée en 1996 sous forme d’une association sans but lucratif par la Mission laïque française dont il est l’émanation directe, l’Office scolaire et universitaire international (OSUI) s’est donné pour objectif de répondre à la demande croissante adressée par les familles marocaines à l’enseignement français à l’étranger, demande que le réseau géré par l’AEFE ne pouvait plus satisfaire à lui seul.

L’OSUI possède un périmètre financier autonome, mais emprunte à la Mlf ses administrateurs et son exécutif. A sa création, le sigle OSUI est rendu nécessaire par l’impossibilité double d’emprunter le terme de « mission » – une ancienne mission laïque marocaine existait toujours – et pour les Marocains, la « mission » désigne l’enseignement français de façon indifférenciée.

Partie intégrante du réseau de l’enseignement français au Maroc, l’OSUI a progressivement trouvé son identité propre. On le reconnaît à plusieurs traits caractéristiques : son mode de fonctionnement associatif et autofinancé ; la composition de son public scolaire, majoritairement national ; les relations étroites entre les neuf établissements de son réseau et les autres implantations scolaires du réseau de la Mlf dans le monde, autour d’un projet pédagogique interculturel, plurilingue et humaniste commun.

L’OSUI agit dans le cadre des conventions culturelles liant la France et le Maroc.

Aujourd’hui, les dix établissements de l’OSUI scolarisent plus de 10 000 élèves dont 88% sont de nationalité marocaine. Ils sont homologués par le ministère français de l’Éducation nationale et visés par l’annexe de la convention maroco-française de 2003 relative au partenariat pour la coopération culturelle et de développement. Par ailleurs, l’OSUI est compris dans les conventions signées par la Mlf avec les deux ministères français chargés des Affaires étrangères et de l’Éducation nationale. Il bénéficie à ce titre de tous les partenariats de l’Éducation nationale signés par la Mlf. Il a également passé un accord cadre avec l’AEFE.


IMPLANTATION DES ETABLISSEMENTS